pouvoir-fiche-film

Caractéristiques

  • réalisateur : Hong Sang-soo
  • année de production : 1998
  • date de sortie : 26 février 2003
  • durée : 108 minutes
  • pays : Corée du Sud
  • festivals : –

Synopsis

Un été étouffant et humide à Séoul. Un voyage en montagne vers les temples de Kangwon pourrait bien être ce qu’il faut pour se remettre d’une rupture. Ou peut-être pas. Au lendemain d’une histoire d’amour avec un homme marié, son professeur à l’université, Jisook et deux de ses amies décident de partir en vacances à Kangwon. Bien que Jisook soit la seule femme que Sangkwon ait aimée, il semble s’être remis de leur rupture et il cherche un poste de professeur titulaire. Son voyage à Kangwon coïncide avec celui de Jisook. Leur nouvelle rencontre à la montagne se soldera par un échec. Ils se trouvent confrontés tous les deux à une situation identique : après s’être enivrés avec des amis, ils flirtent sans enthousiasme. Finalement, ils repartent de Kangwon plus seuls que jamais.

Revue de presse

Le Monde

Cette capacité à conjuguer sensations authentiques et cérébralité pure relève d’une alchimie qui désigne un grand cinéaste. Les trois premiers films du Coréen, « Le Jour où le cochon est tombé dans le puits », « Le Pouvoir de la province de Kangwon » et « La Vierge mise à nu par ses prétendants », sortent en salles : des récits exemplaires, dont l’architecture alambiquée met au jour l’opacité des comportements.

Cinélive

Découverte des trois premiers films de Hong Sang-soo, cinéaste de l’abdication sentimentale (pour ceux qui aiment les formules à l’emporte-pièce). Un programme confirmant la très bonne santé du cinéma coréen.

Aden

On peut y voir un drame, une farce, une comédie romantique et une métaphore de la Corée d’aujourd’hui, partagée, irréconciliable. Dans un noir et blanc magnifique, c’est tout à la fois. ll ne faut surtout pas manquer Le Jour où le cochon est tombé dans le puits (expression populaire coréenne pour parler d’un jour où tout va de travers) où, à travers les aspirations et les itinéraires de quatre personnages, on découvre la désespérance et le malaise existentiel d’une génération de trentenaires.

Télérama

En trois films, charnels, familiers, précis, le Coréen Hong Sang-soo saisit le tourbillon de la vie. Une révélation.

Première

Autant le dire illico : ce premier film, réalisé en 1996, est une révélation.

  • Irritzina, le cri de la génération climat.

    de Sandra Blondel & Pascal Hennequin – France –

  • Priscilla, folle du désert

    de Stephan Elliot – Australie – 1994

  • The net

    de Kim Ki-duk – Corée du Sud – 2016

  • The Bacchus Lady

    de E J-Yong, Corée du Sud, 2015

  • Suntan

    de Argyris Papadimitropoulos, Gréce, 2016

  • Homo sapiens

    de Nikolaus Geyrhalter, Autriche, 2016

  • Sparrows

    de Runnar Runarsson, Islande/Danemark/Croatie, 2015

  • Mountain

    De Yaelle Kayam, 2015, Israël – Danemark

  • Blanka

    de Kohki Hasei -2015 – Italie

  • La chambre d’en face

    de Michael Noer – 2015 – Danemark

  • Censored Voices

    de Mor Loushy – 2015 – Israël/Allemagne

  • Amours, larcins et autres complications

    De Muayad Alayan, 2015, Palestine

  • Les nuits blanches du facteur

    D’Andreï Konchalovsky, 2014, Russie

  • Heinrich Himmler – The Decent One

    De Vanessa Lapa, 2014, Israël / Allemagne

  • The Gambler

    De Ignas Jonynas, 2013, Lituanie / Lettonie

  • Siddharth

    De Richie Mehta, 2013, Canada / Inde

  • Trap Street

    De Vivian Qu, 2013, Chine

  • Hemel

    Sacha Polak, 2012, Pays-Bas

  • Wajma, une fiancée afghane

    De Barmak Akram, 2013, Afghanistan / France

  • Workers

    De Jose Luis Valle

  • Eat, sleep, die

    De Gabriela Pichler, 2012, Suède

  • Ici et là-bas

    De Antonio Méndez Esparza, 2012, Espagne / USA / Mexique

  • Sharqiya

    De Ami Livne, 2012, Israël / France / Allemagne

  • A little closer

    De Matthew Petock, 2010, USA

  • Nouveau souffle

    De Karl Markovics, 2011, Autriche

  • Hors des sentiers battus

    De Dieter Auner

  • Les petites voix

    De Jairo Eduardo Carillo & Oscar Andrade, 2010, Colombie

  • Pure

    De Lisa Langseth, 2010, Suède

  • Voltiges

    De Lisa Aschan, 2011, Suède

  • Un été suédois

    De Fredrik Edfeldt, 2002, Suède

  • Le braqueur – la dernière course

    De Benjamin Heisenberg, 2009, Allemagne

  • Soldat de papier

    De Alexei German Jr, 2008, Russie

  • Norteado

    De Rigoberto Perezcano, 2009, Mexique

  • La nana

    De Sebastain Silva, 2009, Chili

  • Parking

    De Mong-Hong Chung, 2008, Taïwan

  • Parque via

    De Enrique Rivero, 2008, Mexique

  • Amours aveugles

    De Juraj Lehotsky, 2007, Slovaquie

  • 7ème ciel

    D’Andreas Dresen, 2008, Allemagne

  • Un monde sans eau

    De Udo Maurer, 2007, Autriche / Luxembourg

  • Children

    De Ragnar Bragason, 2006, Islande

  • Shotgun stories

    De Jeff Nichols, 2007, USA

  • Des chiens dans la neige

    De Ann-Kristin Reyles, 2007, Allemagne

  • Armin

    De Ognjen Svilicic, 2007, Croatie

  • Montag

    De Ulrich Köhler, 2005, Allemagne

  • Lucy

    De Henner Winckler, 2005, Allemagne

  • Guernesey

    De Nanouk Leopold, 2005, Hollande

  • Des bateaux d’écorce de pastèques

    D’Ahmet Uluçay, 2004, Turquie

  • Voyage scolaire

    De Henner Winckler, 2002, Allemagne

  • Marseille

    D’Angela Schanelec, 2004, Allemagne

  • En route

    De Jan Krüger, 2004, Allemagne

  • Le bois lacté

    De Christoph Hochhaüsler, 2003, Allemagne

  • Le faisan d’or

    De Marat Sarulu, 2001, Khirghistan

  • Le pouvoir de la province de Kangwon

    De Hong Sang-soo, 1998, Corée du Sud

  • La vierge mise à nu par ses prétendants

    De Hong Sang-soo, 2000, Corée du Sud

  • Le jour où le cochon est tombé dans le puit

    De Hong Sang-soo, 1996, Corée du Sud

  • Salvajes

    De Carlos Molinero, 2001, Espagne

  • Paragraphe 175

    De Ron Epstein & Jeffrey Friedmann, 1999, Etats-Unis

  • Le retour de l’Idiot

    De Sasa Gedeon, 1999, République tchèque